Kenya : Le juge en chef David Maraga prend sa retraite


Son nom avait fait la une des médias du monde entier, en septembre 2017, David Maraga, alors Juge en chef de la cour suprême kényane avait annulé la réélection d’Uhuru Kenyatta face à son adversaire Raila Odinga, et ordonné la tenue d’un nouveau scrutin présidentiel.

Qualifiée d’historique, sa décision avait été saluée par plusieurs voix en Afrique. Depuis, David Maraga jouissait d’une petite notoriété tant au sein de son institution que sur l’ensemble du territoire. L’homme de 70 ans a pris lundi 11 janvier sa retraite après quatre années passées à la tête du système judiciaire kényan. La cérémonie de sa fin de fonction a été retransmise sur les réseaux sociaux, des images dans lesquelles David Maraga, remet les instruments du pouvoir, dont une copie originale de la Constitution et le drapeau institutionnel.

« La stabilité politique dans cette nation ne peut être garantie que si l’État de droit règne. Sans l’État de droit, personne ne sera en sécurité dans ce pays. Dites NON à l’impunité et maintenez l’État de droit« , a déclaré David Maraga dans son discours d’adieu.

Friction avec l’exécutif

Le mandat de David Maraga a été marqué par l’annulation de l’élection présidentielle kényane de 2017. C’était la première élection présidentielle à être remise en cause dans l’histoire du Kenya et en Afrique. Après avoir statué la Cour suprême estimait que l’élection avait été manipulée en faveur du président Uhuru Kenyatta.

« Une déclaration est par la présente émise selon laquelle l’élection présidentielle du 8 août n’a pas été menée conformément à la constitution et au droit applicable, rendant les résultats invalides, nuls et non avenus », peut-on lire en partie dans l’arrêt de David Maraga.

Depuis ce verdict, David Maraga devenait ainsi l’ennemi d’Uhuru Kenyatta, dont il a annulé la victoire au premier tour du scrutin de 2017.

Le président kényan avait alors critiqué le système judiciaire le qualifiant d’être occupé par des « hypocrites » il a même a accusé David Maraga de « subvertir la volonté des Kényans ».

En 2019, David Maraga a reproché au gouvernement de « maltraiter et de manquer de respect » envers le système judiciaire après que l’exécutif ait ordonné des coupes dans le budget de la justice. David Maraga quitte ses fonctions après 18 ans de service dans le système judiciaire kényan.

Lors de la cérémonie, le juge Maraga a été déshabillé de sa robe de juge,  pour symboliser la fin de son mandat. Il a remis les biens du gouvernement, y compris sa voiture officielle, un drapeau national et la plaque d’immatriculation CJ1, à la greffière en chef de la magistrature.

Il est ensuite parti dans sa voiture privée accompagné de sa femme.

La Cour suprême du Kenya, est membre de la CJCA depuis Avril 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.