Cour constitutionnelle du Mali, nouveau président


Magistrat de premier grade, Amadou Ousmane Touré est le nouveau président de la Cour constitutionnelle du Mali.

Amadou Ousmane Touré est un grand commis de l’Etat qui a été formé à l’Ecole nationale d’administration (ENA), au Centre national de formation des magistrats et à l’université Pierre Mendès de Grenoble (France). Il a été nommé Vérificateur général en mars 2011 alors qu’il était ambassadeur du Mali en Côte d’Ivoire depuis le 13 mai 2008.

Auparavant, Amadou Ousmane Touré avait été successivement nommé substitut du procureur de la République près le tribunal de 1ère instance de Kayes, président du tribunal de Ténenkou puis celui de Koutiala, chef de cabinet du ministre de la Justice en octobre 1997. D’octobre 1997 à septembre 2004, il était procureur de la République près le tribunal de 1ère instance de la Commune III du district de Bamako, puis procureur en charge du Pôle économique et financier du ressort de la Cour d’appel de Bamako.
Du 14 septembre 2004 au 3 février 2007, Amadou Ousmane Touré était procureur général près la Cour d’appel de Bamako qui couvre les six tribunaux de première instance du district de Bamako et ceux de Koulikoro, Sikasso et Ségou soit 85% de l’activité criminelle nationale. Du 21 février 2007 au 5 mars 2008, il était conseiller technique au secrétariat général de la présidence de la République, puis directeur de cabinet du Premier ministre.

Depuis le 22 septembre 2008, Amadou Ousmane Touré est officier de l’Ordre national du Mali. Marié et père de plusieurs enfants, il parle français, songhai, bambara et anglais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.